Journées « bucheronnage » Tarentaise : déjà une centaine de particuliers sensibilisés !

Depuis le printemps 2019 ce sont déjà 104 particuliers, originaires de toutes la Tarentaise, qui ont participés aux journées de sensibilisation au « bucheronnage » organisées par l’Assemblée du Pays Tarentaise Vanoise en collaboration avec l’ONF.

Ce début juillet, les communes de Bozel et d’Aigueblanche ont accueilli de nouvelles « journée bucheronnage », qui ont remporté un franc succès. Avant elles, Saint-Oyen, Aime, Bourg-Saint-Maurice, Séez et Saint-Marcel ont également accueilli ces sessions de sensibilisation, gratuites et ouvertes à tous les habitants de Tarentaise, pour apprendre ou réapprendre les bons gestes à avoir dans le cadre de chantiers d’affouage en forêt.
L’objectif étant de prévenir des accidents en informant des dangers, en rappelant les règles de sécurité et en apprenant à manipuler par des gestes précis une tronçonneuse en sécurité.

Cette démarche a été initiée en 2019 par l’APTV suite aux inquiétudes exprimées par les communes face aux nouvelles directives en matière d’affouage en forêts communales.
Cette nouvelle réglementation impactait les forêts de montagne en interdisant de délivrer ou de vendre des bois d’un diamètre supérieur à 30 cm, et en interdisant toutes coupes dans les pentes supérieures à 40 % ainsi que la délivrance de chablis (arbres déracinés, enchevêtrés, sous tension, …).
Depuis, cette règlementation a été assouplie et les communes de montagne peuvent poursuivre l’entretien des forêts par la pratique de l’affouage ou de cessions. L’ONF a un devoir de conseil lorsqu’il existe un danger avéré propre aux conditions d’exploitation et les communes délivrent ou vendent des bois en connaissance de cause.  C’est à la commune qu’incombe la responsabilité de la délivrance de bois potentiellement dangereux.

Aussi, afin d’offrir aux affouagistes de Tarentaise les meilleurs conseils, l’APTV a commandé une prestation à l’ONF et c’est Bastien Combet, formateur des ouvriers forestiers professionnels, qui a assuré l’animation de ces séances.

Elles se sont déroulées en deux parties :
Tout d’abord la « théorie » en salle, avec de nombreux exemples pratiques, pour notamment mieux comprendre l’intérêt des équipements de protection individuels. Le formateur a fait tourner dans les groupes des pantalons de sécurité déchiquetés par la lame d’une tronçonneuse ou les casques brisés par la chute d’une branche… des exemples particulièrement parlant du danger que peut représenter un chantier en forêt…
Puis dans un second temps, les participants ont été conviés sur le terrain en forêt où chacun a pu tester l’affutage à la lime des chaînes de tronçonneuse ; un travail à ne pas négliger, tout comme l’entretien global de sa machine.
Par la suite le formateur a réalisé sur site une démonstration d’abattage et d’ébranchage, en réexpliquant les différents principes à suivre.
Les participants, qui dans la grande majorité pratiquaient déjà les coupes d’arbres en forêt, parfois depuis de nombreuses années… ont reconnu avoir encore beaucoup appris, des conseils qu’ils appliqueront dans la foulée en forêt !